Les Intègres

Recherche cinématographique sur les héritages du colonialisme, à travers l’adaptation artistique
d’un discours de Frantz Fanon, à Marseille.

Projet en cours.

« Il existe, certaines constellations d’institutions, vécues par des hommes déterminés, dans le cadre d’aires géographiques précises, qui a un moment donné, ont subit l’assaut direct et brutal de chaînes culturelles différentes. Le développement technique généralement élevé du groupe social ainsi apparut, l’autorise à installer une domination organisée. L’entreprise de déculturation se trouve être le négatif d’un plus gigantesque travail d’asservissement économique, voire biologique. La doctrine de la hiérarchie culturelle n’est donc qu’une modalité, de la hiérarchisation systématisée poursuivie de façon implacable.»

« La mise en place du régime colonial n’entraîne pas pour autant la mort de la culture autochtone. Il ressort au contraire de l’observation historique, que le but recherché est d’avantage une agonie continuée qu’une disparition totale de la culture pré-existante.»

« Comment se comporte un peuple qui opprime ? Ici des constantes sont retrouvées. On assiste à la destruction des valeurs culturelles, des modalités d’existence : le langage, l’habillement, les techniques sont dévalorisées.»

« Le reproche de l’inertie constamment adressé à l’indigène est le comble de la mauvaise foi. Comme s’il était possible à un homme d’évoluer autrement que dans le cadre d’une culture qui le reconnaît et qu’il décide d’assumer.»

« En réalité, les nations qui entreprennent une guerre coloniale, ne se préoccupent pas de confronter les cultures. La guerre coloniale est une gigantesque affaire commerciale. Et toute perspective doit être ramenée à cette
donnée. »

Citations du discours de Frantz Fanon, Racisme et Culture – Paris, 1956